Soutien aux salariés du GHM en grève

GHM LETTRE de SOUTIEN n° 10 – 21 mai 2021

Des salariées du GHM veulent se faire entendre !

Nous vous invitons à un grand rassemblement de soutien aux assistantes dentaires en grève depuis le 18 mai

mardi 25 mai
entre 11h30 et 14h

sur le parvis Alembert avec l’aide des autres salariés du GHM.
Elles demandent la reconnaissance de leur diplôme qui les qualifie comme « professionnel de santé ». Elles sont 8, elles exercent dans les 2 centres dentaires de l’UMGGHM (Général Férié et Meylan) et elles revendiquent de ne plus être payées au SMIC mais selon la convention collective de l’UMG-GHM, soit 44 euros de plus chaque mois. M. BENSAID, président de l’UMG-GHM et aussi de DOCTEGESTIO/AVEC, a été odieux avec les salariées, mardi passé, en leur disant de remettre leurs blouses et de retourner au travail sinon il les licencierait.
Bien évidemment, M. BENSAID protège d’abord les intérêts de sa société DOCTEGESTIO/AVEC et n’oublie pas d’effectuer un prélèvement indû sur les comptes du GHM au bénéfice de sa société commerciale : 432 000 euros fin 2020 et 1.5 million d’euros pour 2021 !

M. BENSAID est le président illégal du GHM

Et nous, les usagers, où en sommes-nous ? Notre dossier est déposé au Tribunal de Grenoble pourdemander l’annulation de la « vente » par AESIO-ADREA et la MFI du Groupement Hospitalier Mutualiste (GHM)à 2 mutuelles « paravents »(Doctocare et Mutuelle de France du Var) contrôlées par DOCTEGESTIO devenu AVEC. DOCTEGESTIO/AVEC est une société commerciale déclarée comme «agences immobilières» (code APE 6831Z, n° SIRET 417 707 791) et non comme une société ayant l’expertise pour gérer un hôpital.

Notre avocat, après l’examen de toutes les décisions prises par les instances du GHM, particulièrement par AESIO-ADREA, de septembre 2019 au 9 octobre 2020, date de la « vente » de l’activité santé à DOCTEGESTIO-AVEC, relève les nombreuses irrégularités commises : non respect des statuts du GHM, non respect du Code de la Mutualité et ces irrégularités justifient notre action judiciaire. De plus, pour motiver notre action, un grand nombre de dysfonctionnements graves que connaît le GHM ces derniers mois ont été relevés et prouvés.

Notre dossier déposé au Tribunal de Grenoble est porté par nous, les usagers, par des sociétaires d’AESIO-ADREA, par la Métropole et la Ville de Grenoble, et par trois syndicats, FOGHM, CGT et UNSA. Désormais la justice suit son cours. La justice est un long chemin mais nous espérons une audience prochaine.

La vente des murs du GHM est une décision illégitime des Mutuelles.

Les Mutuelles adhérentes de la Société Civile Immobilière des Mutuelles de l’Isère (SCIMI), particulièrement AESIO-ADREA et la MFI, en décidant la vente des murs du GHM, se comportent comme des actionnaires capitalistes qui espèrent un « gros pactole » !
Nous avons argumenté auprès de la Métropole et de la Ville de Grenoble pour que, ainsi qu’elles s’y étaient engagées, elles se portent « acquéreur prioritaire » des murs du GHM en exerçant le droit de préemption, en lieu et place d’ICADE (partenaire de DOCTEGESTIO-AVEC dans cette affaire) qui propose de racheter les murs à la SCIMI pour 50 millions d’euros. Nous avons été entendus et compris. La Métropole a exercé son droit de préemption le 20 janvier 2021 et a proposé le rachat des murs du GHM pour un montant de 37 millions d’euros. La préemption bloque l’achèvement de la vente, empêche AESIO-ADREA et les autres mutuelles actionnaires de la SCIMI de se partager le prix de la vente et de faire main basse sur les 19 M€ que la SCIMI a engrangés sur les loyers versés par le GHM à la SCIMI, ces dernières années. Ces 19 millions d’euros doivent revenir au GHM. AESIO-ADREA et les autres mutuelles membres de la SCIMI contestent la préemption. Ce sera aussi une procédure longue.

Nous vous invitons à vous joindre au rassemblement

sur le parvis du GHM

Mardi 25 mai de 11h30 à 14h, à l’heure du CA de l’UMG-GHM.

Nous menons ce combat judiciaire grâce aux 106 donateurs qui ont contribué en 2020. Nous pouvons ainsi prendre en charge, comme usagers, notre part des frais pour bénéficier de l’assistance d’un avocat spécialisé.

C’est pourquoi nous poursuivons en 2021 la collecte financière (utilisez la fiche jointe).

Notre détermination reste entière.

Un autre avenir est possible pour un GHM mutualiste, isérois, non lucratif, solidaire !

Union de Quartier Berriat-St-Bruno-Europole:
Hervé DERRIENNIC 06.76.83.13.93
Collectif des Usagers des Cliniques Mutualistes:
Jean-Philippe MOUTARDE 06.63.08.50.82
Les Amis des Cliniques Mutualistes de Grenoble:
Jérôme ALEXANDRE 06.73.52.01.78

Nous contacter ? courrier postal : Union de Quartier Berriat-St-Bruno-Europole, 14 pl. St Bruno, 38000 Grenoble; et courrier électronique :
uniondequartierberriat@gmail.com

amis_cliniques_mutualistes_grenoble@laposte.net

Et pour nous soutenir


Fiche du soutien financier à l’action juridique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*