Catégories
Non classé

3 noms circulent

3 noms circulent pour la reprise des Cliniques Mutualistes de Grenoble, 3 noms choisis par « le bureau de l’UMGGHM ». Je mets entre guillemet, parce que le bureau, pour la plupart de ses membres, sont la voix de Brothier, et qu’ils ont tellement peur de lui (1) qu’ils n’oseraient pas s’opposer, parce qu’ils se feraient virer comme des malpropres. et que je sache, Denis Philippe ne fait pas partie du bureau de l’UMGGHM. Ces arguties juridiques mises à part, qui sont les 3 lauréats prédateurs ou spoliateurs des mutualistes Grenoblois?

Vivalto.
Groupe privé lucratif, adossé à des banques ou des capitaux étrangers, dont la vocation est claire: faire fructifier l’argent des actionnaires. Bien sûr, dans la liste de leurs partenaires, on trouve les ARS et l’HAS. Les ARS, normal, ce sont elles qui délivrent les autorisations d’exploitations, et l’HAS, avec sa certification, c’est elle qui valide ou non la perduration de l’exploitation. En ce sens, les partenaires cités par VIVALTO sont des partenaires de tous les hôpitaux privés ou publics, lucratif ou ESPIC, ce n’est donc pas un argument différenciateur. Oh, ils doivent bien avoir une assoc bidon pour se donner bonne conscience et pour avoir une once de vernis ESS, mais ça cadre mal avec les choix des investisseurs….

DocteGestio
Belle publicité, beau nom, on pourait penser que cet organisme est spécialisé dans la gestion savante. eh bien oui, cet organisation est spécialisée dans la gestion savante de ses propres intérêts. On ne compte plus le nombre de procès intenté à son patron, ou a ses « associations filiales ». allez chercher sur le net, vous serez surpris. ne vous arrêtez pas bien sur à la première occurrence, mais allez dans les pages suivantes, le nombre de clics y est certes moins important, c’est pour celà qu’ils ne sont pas en première page, mais oh combien instructifs.
Je ne comprends pas comment Denis Philippe,par ailleurs président de la CRESS PACA, ait pu se laisser berner ainsi. Il doit vouer une adoration sans borne à son président Brothier, ce qui doit  l’empêcher de réfléchir.

AGDUC
A priori, ce devrait être la moins mauvaise des 3 organisation choisies par Brothier. C’et un ESPIC, parait-il, mais qui ne semble pas prêt à partager la gouvernance avec les salariés ou les usagers. pourtant, son secrétaire Raymond Merle, adhérent ADREA, est aussi présent au CA de l’UMGGHM en tant que représentant des usagers….

Et puis la dialyse, ça rapporte tellement d’argent….

Et dans 3 semaines, on s’apercevra que les dés étaient pipés dès le début, et que l’acheteur était connu depuis longtemps, comme l’a dit Brothier le 21 février 2019, en disant qu’il avait été approché… par un acteur a but lucratif.

Nous continuons à défendre NOS Cliniques Mutualistes, en lien avec les usagers et les salariés du GHM

Note 1 : Quand j’étais petit, ma mère me disait: ‘si tu as peur de quelqu’un, imagine-le en caleçon, mais évite d’éclater de rire’.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *