Lettre d’Info N°16

Voici la lettre d’info N° 16, qui donne les dernières informations sur les actions en cours.
Elle se termine par un appel à votre soutien financier, à travers HelloAsso, partenaire des associations pour les cotisations et les dons.

Bonne lecture, partagez avec vos amis et connaissances. Par avance, merci.

GHM Lettre de soutien n° 16 – 1er déc. 2021
Contact : uniondequartierberriat@gmail.com

POUR LE GHM, le combat judiciaire se poursuit !

Devant le tribunal judiciaire, le 22 sept., nous demandions en référé* la suspension de la cession du GHM par AESIO-ADREA et la MFI à la société commerciale Doctegestio/AVEC et la nomination d’un administrateur provisoire.

Le juge a rendu son ordonnance le 10 nov. Pour l’essentiel, le juge s’est déclaré incompétent sur les questions complexes que pose le dossier de reprise du GHM. Nous avions pourtant, avec notre avocat, démontré les nombreuses irrégularités contraires au Code de la Mutualité qui s’applique à tout le secteur mutualiste. L’absence de démocratie dans le fonctionnement de l’Union Mutualiste qui gère le GHM, sous la férule de M. Bensaid, est manifeste. M. Bensaid affirme lui-même dans la presse « Aujourd’hui, la gouvernance est verrouillée, on ne discute pas, c’est dictatorial ! » (Marianne n° du 4 au 10 juin 2021). Le caractère lucratif est aussi flagrant. M. Bensaid alimente sa société commerciale Doctegestion/AVEC. Il impose donc au GHM une convention pour prélever 1 % du chiffre d’affaire du GHM, soit environ 1,5 M€, chaque année. Convention signée entre M. Bensaid, PDG de Doctegestio/AVEC et M. Bensaid, Président et Directeur de l’UMG-GHM. M. Bensaid s’entend bien avec lui-même !

Nous sommes déçus. Malgré tout le Juge des référés considère que :

– Les conditions actuelles de reprise de l’UMG-GHM par la Société DOCTEGESTIO/AVEC «restent en l’état sérieusement contestables et ne peuvent être tranchées que par les juges du fond » ;

– « L’absence de compétence du Juge des référés pour connaître des demandes [formulées par les requérants] ne signifie pas l’absence de sérieux de leur argumentation au fond ».

Le combat judiciaire se poursuit !

La décision de tous les requérants – la Métropole, la Ville de Grenoble, les syndicats, nos associations d’usagers et d’habitants et les sociétaires individuels – est de poursuivre ce combat devant la justice. Nous demandons la suspension de la reprise du GHM et la nomination d’un administrateur provisoire en appel du référé (délai 3-4 mois) et nous ainsi que la nullité absolue de la cession du GHM au fond (délai 2 ans). Un combat de longue haleine !

Pour ce combat judiciaire : appel à votre soutien financier !

Nous comptons sur votre soutien financier pour pouvoir prendre en charge les frais de justice. Merci d’utiliser la fiche jointe pour nous transmettre votre DON.
Attention : Pour votre don vous recevrez en retour une ATTESTATION de DON qui vous permettra de bénéficier d’un abattement fiscal (pour un don de 100€, l’abattement sera de 66€ et il restera à votre charge seulement 34€ ).

La clinique mutualiste constitue un maillon essentiel de l’offre de soin du territoire et nous défendons un service public de santé fort, accessible à toutes et tous, qui ne soit pas piloté par des intérêts privés et marchands, contraires à l’intérêt général qui est cœur du projet initial et historique des fondateurs du Groupe Hospitalier Mutualiste.

Merci pour votre soutien dans ce combat, notre détermination reste entière !

Un autre avenir est possible pour un GHM mutualiste, non lucratif, solidaire !

Union de Quartier Berriat-St-Bruno-Europole Hervé DERRIENNIC 06.76.83.13.93
Collectif des Usagers des Cliniques Mutualistes Jean-Philippe MOUTARDE 06.63.08.50.82
Les Amis des Cliniques Mutualistes de Grenoble Jérôme ALEXANDRE 06.73.52.01.78

Et ci-dessous l’imprimé pour votre soutien.
Ce n’est pas aussi médiatique que le Télé-thon, la Recherche sur le Cancer ou le Secours Populaire Français, ni les Restos du Cœur, ni aucun des grands organismes qui collectent des fonds en cette fin d’année.
Mais pour vous, pour nous, c’est presque aussi important. Nous avons besoin de fonds pour poursuivre l’action judiciaire, qui fera sans doute jurisprudence si nous gagnons. Et cela évitera à l’avenir que nos cliniques, établissements hospitaliers privés à but non lucratifs soient dirigés par des agents immobiliers tels que Doctegestio, dont la première action fut de se signer une convention permettant à Doctegestio de prélever 1,5% du chiffre d’affaire de l’UMGGHM, dont la plupart des revenus viennent de la Sécurité Sociale, c’est à dire de vos cotisations sociales.
Que vous versiez directement aux Amis des Cliniques Mutualistes de Grenoble, ou par HelloAsso pour les amis des Cliniques Mutualistes de Grenoble, ou par HelloAsso à l’union de quartier Berriat Saint Bruno Europole, les fonds récoltés sont centralisés au même endroit, aà savoir l’Union de Quartier Berriat Saint Bruno Europole.

Pour verser directement aux Amis des Cliniques Mutualistes de Grenoble:
https://amisdescliniquesmutualistesgrenoble.fr/wp-content/uploads/2021/05/GHM-Fiche-pour-SOUTIEN-AACMG.pdf
Pour verser aux Amis des Cliniques Mutualistes de Grenoble via HelloAsso:
https://www.helloasso.com/associations/association-des-amis-des-cliniques-mutualistes-de-grenoble/collectes/action-juridique-en-appel-et-au-fond
Pour verser directement à l’Union de quartier (Via HelloAsso)
https://www.helloasso.com/associations/action-contre-la-vente-du-ghm-uq-berriat-saint-bruno/formulaires/1/widget

Merci de votre soutien



Soutenons l’action juridique

Dans notre dernier article, vous avez vu que le juge des référés se déclare incompétent sur les demandes essentielles de notre action, à savoir la nullité absolue des décisions prises par l’UMG-GHM du 9 octobre 2020 et des actions qui en découlent, et notamment la demande d’un administrateur provisoire. Il nous renvoie à mieux nous pourvoir.

Nous avons décidé de faire appel de la décision du juge des référés, et d’aller au fond.

Quand on sait que la société Doctegestio-AVEC prélève 1,5% du chiffre d’affaire de l’UMG-GHM (420 000 € en 2020), et probablement plus de 1 500 000 € en 2021 au titre d’une convention signée pour les 2 parties par la même personne, à la fois propriétaire de Doctegestio-AVEC, président de l’UMGGHM et directeur général du GHM depuis le 9 octobre 2020, il nous parait urgent d’agir.

L’appel nous donne une chance, si on gagne le procès en appel, d’avoir un délibéré au premier semestre 2022.

La procédure au fond sera beaucoup plus longue, le jugement se fera au mieux au deuxième semestre 2023.

L’appel nous donne des chances d’avoir un résultat, positif, nous l’espérons, plus rapidement que le fond.

C’est pourquoi, après avoir passé de longues réunions avec nos avocats et nos partenaires, l’union de quartier Berriat-St Bruno-Europole, le Collectif des Usagers des Cliniques Mutualistes, les adhérents de la Mutuelle AESIO, les syndicats FO, UNSA, CGT, les collectivités locales Ville de Grenoble et Grenoble Alpes Métropole, nous allons TOUS en appel du référé du 10 novembre 2020, et nous allons TOUS sur une procédure au fond.

Il est bien évident que ces procédures ont un coût, partagé entre les différents partenaires.
Aussi, nous avons besoin encore de votre soutien autant moral que financier.

Voici le lien pour verser votre soutien à l’association des Amis des cliniques Mutualistes de Grenoble.
https://amisdescliniquesmutualistesgrenoble.fr/wp-content/uploads/2021/05/GHM-Fiche-pour-SOUTIEN-AACMG.pdf

Indiquez au dos de vos chèques, ou dans le motif de votre virement, « Action Juridique ».
les sommes ainsi recueillies seront intégralement versées à l’action juridique.

Vous pouvez aussi verser surle site HelloAsso, partenaire des associations en suivant ce lien:
https://www.helloasso.com/associations/association-des-amis-des-cliniques-mutualistes-de-grenoble/collectes/action-juridique-en-appel-et-au-fond

N(hésitez pas à inviter vos amis et connaissance, utilisateurs des Cliniques Mutualistes, ou attachés à la défense de notre établissement de santé participant au service public hospitalier, ouvert à tous.

Par avance, merci.

Le président, Jérôme Alexandre.

Après le délibéré, l’action juridique continue

Dans notre dernier article, vous avez vu que le juge des référés se déclare incompétent sur les demandes essentielles de notre action, à savoir la nullité absolue des décisions prises par l’UMG-GHM du 9 octobre 2020 et des actions qui en découlent, et notamment la demande d’un administrateur provisoire. Il nous renvoie à mieux nous pourvoir.

Nous avons décidé de faire appel de la décision du juge des référés, et d’aller au fond.

Quand on sait que la société Doctegestio-AVEC prélève 1,5% du chiffre d’affaire de l’UMG-GHM (420 000 € en 2020), et probablement plus de 1 500 000 € en 2021 au titre d’une convention signée pour les 2 parties par la même personne, à la fois propriétaire de Doctegestio-AVEC, président de l’UMGGHM et directeur général du GHM depuis le 9 octobre 2020, il nous parait urgent d’agir.

L’appel nous donne une chance, si on gagne le procès en appel, d’avoir un délibéré au premier semestre 2022.

La procédure au fond sera beaucoup plus longue, le jugement se fera au mieux au deuxième semestre 2023.

L’appel nous donne des chances d’avoir un résultat, positif, nous l’espérons, plus rapidement que le fond.

C’est pourquoi, après avoir passé de longues réunions avec nos avocats et nos partenaires, l’union de quartier Berriat-St Bruno-Europole, le Collectif des Usagers des Cliniques Mutualistes, les adhérents de la Mutuelle AESIO, les syndicats FO, UNSA, CGT, les collectivités locales Ville de Grenoble et Grenoble Alpes Métropole, nous allons TOUS en appel du référé du 10 novembre 2020, et nous allons TOUS sur une procédure au fond.

Il est bien évident que ces procédures ont un coût, partagé entre les différents partenaires.
Aussi, nous avons besoin encore de votre soutien autant moral que financier.

Voici le lien pour verser votre soutien à l’association des Amis des cliniques Mutualistes de Grenoble.
https://amisdescliniquesmutualistesgrenoble.fr/wp-content/uploads/2021/05/GHM-Fiche-pour-SOUTIEN-AACMG.pdf

Indiquez au dos de vos chèques, ou dans le motif de votre virement, « Action Juridique ».
les sommes ainsi recueillies seront intégralement versées à l’action juridique.

Vous pouvez aussi verser surle site HelloAsso, partenaire des associations en suivant ce lien:
https://www.helloasso.com/associations/association-des-amis-des-cliniques-mutualistes-de-grenoble/collectes/action-juridique-en-appel-et-au-fond

N(hésitez pas à inviter vos amis et connaissance, utilisateurs des Cliniques Mutualistes, ou attachés à la défense de notre établissement de santé participant au service public hospitalier, ouvert à tous.

Par avance, merci.

Le président, Jérôme Alexandre.

Le juge a rendu son ordonnance…

Représenté

Ce mercredi 10 Novembre, le juge a publié son délibéré. Autant vous le dire, nous sommes un peu déçus, bien que ce résultat fut prévisible….
Vous trouverez ci-dessous le texte du communiqué de presse commun Métro, Ville, CSE du GHM et des Syndicats, le texte du référé, et le communiqué du collectif.
Il est dommage que les statuts de l’association n’aient pas été joints dans les pièces produites par notre avocat, cela aurait évité quelques commentaires lors de l’audience du 22 septembre, et peut-être évité que nous soyons déclarés comme n’ayant pas « intérêt à agir », cf plus bas le délibéré.

Dès le vendredi 12 matin, le propriétaire de Doctegestio a envoyé un mail de « grande victoire » aux salariés de Doctegestio. Ce n’est pas ce que dit le juge, mais l’important, ce n’est pas toujours le vrai, c’est ce qu’on affirme avec force. On n’est pas, de sa part, à une affirmation erronée! Par contre, il affirme que c’est bien Doctegestio, et non des mutuelles, qui gouverne le GHM:



« Le Groupe AVEC ne lâche jamais rien même si ses ennemis sont de plus en plus puissants.En espérant qu’après une décision de justice aussi claire, les syndicats FO et UNSA de l’UMG-GHM s’engage enfin dans un dialogue social apaisé avec le Groupe AVEC après douze mois d’un déni de réalité incompréhensible : c’est bien le groupe AVEC qui a pris le contrôle de l’UMG-GHM.« 

Puissent les autorités de tutelles lire son communiqué et en tirer toutes les conséquences, y compris fiscales, un établissement mutualiste n’étant pas soumis aux mêmes règles qu’un établissement commercial !

Voici le communiqué commun des co-plaignants publié le 10 novembre :

Et voici le communiqué du collectif :

Pour ceux qui voudraient lire le délibéré, suivez ce lien:

ORDONNANCE DE RÉFÉRÉ du 10 NOVEMBRE 2021

C’est donc une affaire encore à suivre, nous reviendrons sur ce site pour vous donner d’autres nouvelles, sachant que notre seul but, c’est de conserver le statut d’ESPIC, non lucratif, et si possible mutualiste (ou alors le GHM doit changer de nom), à cet outil fantastique de la santé de la population du bassin Grenoblois qu’était le GHM.
Mais c’est vrai, les valeurs mutualistes se sont bien fondues dans l’aspect strictement commercial qu’ont pris les mutuelles, quand on voit leur communication vers le grand public.

« O tempora, O mores « (Cicéron, les Catilinaires)

Pour Petit rappel: « AVEC » est une marque de Doctegestio qui masquent les nombreuses casseroles de Doctegestio.
par exemple (tapez Doctegestio sur un navigateur internet, et ne prenez pas peur):

https://www.francebleu.fr/infos/societe/qui-est-vraiment-doctesgtio-le-repreneur-de-la-clinique-mutualiste-de-grenoble-1613733532
ou
https://fr.wikipedia.org/wiki/Avec_(Groupe)
Vous pouvez passez sur les pages internet écrites sur le fondateur et propriétaire de Doctegestio, mais vous pouvez lire les notes et articles, dont la dernière partie Notes et références, en particulier l’ordonnance de référé du 04/12/2019.

Jusqu’au mois de juillet, Doctegestio était une société immobilière, mais l’objet en a été changé en juillet 2021, objet, que voici:
Dénomination : Avec
Forme : Société anonyme Capital : 331735.97 EUR
Nom commercial : DOCTE.GESTIO – Directgestion
Activité : Toute prise d’intérêt directe ou indirecte, dans toutes structures juridiques de droit privé existantes ou à constituer, sous quelque forme que ce soit, ayant pour activités toutes opérations commerciales, de services, civiles,industrielles, immobilières, agricoles, financières ou autres qu’elle contrôle ou sur lesquelles elle exerce une influence notable en participant activement à la définition de leurs objectifs et à la conduite de leur politique.

Compte rendu d’audience du 22 septembre 2021

Représenté

Voici la lettre d’information n° 15 qui donne un compte rendu d’audience plus complet que notre article précédent.

Rendez vous donc après le délibéré du 10 novembre.
Vous le voyez, ce n’est pas encore fini, et nous aurons encore besoin de votre soutien, aussi bien par votre présence aux différentes manifestations aux quelles nous convions les défenseurs des Cliniques Mutualistes de Grenoble, que de votre soutien financier pour nous permettre de continuer notre action, pour laquelle nous avons déjà versé 500€.

Par avance, merci.

Pour soutenir l’action juridique:

Pour adhérer :aux Amis

Nous avons noué un partenariat avec « helloasso » pour facilité les adhésions aux Amis des Cliniques Mutualistes de Grenoble.
C’est un moyen simple et sécurisé pour payer les cotisations, en même temps que valider son inscription. Le service est gratuit, helloasso est une entreprise de l’Économie Sociale et Solidaire, mais c’est aussi une entreprise. Vous pouvez rémunérer ce service en ajoutant quelque chose à votre cotisation aux Amis des Cliniques Mutualistes de Grenoble, vous le verrez dans le bulletin.

Pour adhérer, cliquer ici

Audience au tribunal judiciaire 22 Septembre 2021

Comme nous l’avions annoncé précédemment, l’audience en référé de la plainte que nous avons déposée auprès du Tribunal Judiciaire de Grenoble s’est tenue hier matin 22 septembre 2021.

Notre avocat plaide l’irrégularité de la cession de l’UMGGHM par ADREA Mutuelle, maintenant AESIO, aux 2 pseudo mutuelles que sont Doctocare et « les mutuelles de France du Var », dont tous les administrateurs dans la nouvelle UMGGHM sont des salariés de la société immobilière Doctegestio, société présidée et dirigée par 2 personnes qui sont aussi dans le conseil d’administration de l’UMGGHM.

L’UMGGHM est donc dirigée de fait par le président d’une société commerciale, Doctegestio, et tous les nouveaux administrateurs sont salariées de Doctegestio ou membres de la famille du président, ce qui est interdit par la loi.
Doctegestio a beau se cacher derrière une nouvelle marque, « AVEC », pour masquer les nombreux procès dans lesquels son président l’a embarquée, c’est bien de la société immobilière Doctegestio dont il s’agit.

Si notre avocat plaide l’irrégularité de la cession, la partie adverse plaide l’irrecevabilité de la plainte des demandeurs, au motif qu’ils n’auraient pas intérêt à agir, que ce sont des « groupements de contestataires », ou des collectivités locales qui n’ont pas compétence en la matière.

Nous redisons ici que nous n’avons aucun autre intérêt dans cette affaire que l’intérêt général de la population du bassin Grenoblois, la conservation du statut d’ESPIC (Établissement de Santé Privé d’Intérêt collectif) et la non-lucrativité de l’UMGGHM,et nous ne tirerons aucun bénéfice individuel si le juge nous donne raison.


De plus, cette cession d’un bien qui appartient de fait à tous les mutualistes de l’Isère pour la plus grande partie, parce que la clinique Mutualiste de Grenoble a été construite par les mutualistes de Grenoble, aidée par les fédérations de Mutuelles comme la Mutualité Française, ou la MGEN, et la cession à une société commerciale privée, masquée par de fausses mutuelles apparaît comme une spoliation des mutualistes isérois.


Comme nous contestons la régularité de cette cession, et de tout ce qui en découle, nous demandons également la nomination d’un administrateur provisoire.

Depuis l’arrivée de Doctegestio à l’UMGGHM, les démissions s’enchaînent les unes à la suite des autres, tant les conditions de travail se dégradent, tan, les pressions se font nombreuses. Aujourd’hui, le président de Doctegestio affirme qu’il manque 6 personnes aux blocs, 6 sur 18 aux Urgences et 9 sur 18 à la stérilisation, mais bien sûr, aucun risque pour les patients. Ah?

Le délibéré sera rendu le 10 novembre.

Et que dire d’ADREA-AESIO dans cette histoire? Ils ne pouvaient pas ignorer le caractère commercial de Doctegestio. Ils ne peuvent pas ignorer que les fonds propres de la SCIMI (Société Civile Immobilière de la Mutualité de l’Isère), propriétaire des murs, et dont l’UMGGHM est le locataire principal pour environ 3,5 millions d’euros par an, et ADREA actionnaire majoritaire pour 46% des parts, fonds propres, dis-je qui s’élèvent à 19 millions d’euros aujourd’hui , auraient dû servir à l’entretien des bâtiments et aux besoins d’investissement de l’UMGGHM, alors que la vente des murs devraient leur rapporter 50M€, plus les 19 M€ qu’ils vont se partager avec les autres actionnaires de la SCIMI.
La SCIMI avait été crée pour cela, ses administrateurs ont laissé les financiers prendre les rênes, comme bien souvent dans les mutuelles, ou ce sont leurs salariés qui prennent les places aux conseils d’administration, au prétexte que les salariés connaissent la machine. Oui, mais ce n’est pas aux salariés ou aux ex-salariés des mutuelles de faire la politique des mutuelles.

C’est parfaitement immoral.

Attendons la suite

Mercredi 22 septembre, l’audience

Les parties sont convoquées mercredi 22 à 8h45 au tribunal de Grenoble. Comme d’habitude, il y a plusieurs audiences dans la séances, et l’on ne sait pas dans quel ordre les affaires sont appelées.
Nous vous donnons donc rendez-vous devant la Clinique d’Alembert, mercredi 22, après l’audience, pour un compte rendu.

Ce que nous demandons? Que les Cliniques Mutualistes de Grenoble, construites depuis plus de 60 ans par des mutualistes pour toute la population Grenobloise reste un établissement géré démocratiquement par les mutualistes, ou d’autres associations à but non lucratif, et non par le président de 2 pseudo mutuelles, dont les administrateurs sont tous ses salariés, et qui prélève 1.5% du chifrre d’affaire du GHM our le seul profit de sa société commerciale, dont lui et sa femme sont les seuls actionnaires…

Vous trouverez tous les détails dans la lettre d’information n°14 ci-dessous.

__________________________________________________________________________

DOCTEGESTIO-AVEC condamné en Bretagne

Représenté

Nous apprenons ce jour que le groupe Doctegestio-Avec est condamné en Bretagne dans une affaire qui ressembla à la nôtre.

Voici le contenu de la lettre d’information n°13:du 12 juillet 2021.

Après un premier report à la demande des la partie adverse au 15 juillet, puis un second, l’audience est finalement reportée au 22 septembre 2021. Le ridicule de la prestation des salariés et salariées du groupe Doctegestio en rose du 16 juin 2021 va-t-il se reproduire?

Le 22 septembre, nous serons présents au tribunal.
Tous les détails dans un prochain article

Casse Sociale programmée à la MUT : Les preuves

GHM : Lettre de soutien N° 12 – 19 juin 2021

CASSE SOCIALE programmée au GHM :
le groupe privé lucratif DOCTEGESTIO-AVEC en difficulté financière !

« Suite à notre réunion du 11 mai 2021 tout le monde a bien compris que la situation financière actuelle présente un réel danger et doit être inversée. Le passage à l’action doit être immédiat. » Extrait d’un mail du 17 mai 2021 de Jean-Luc DALMAS, Directeur des Opérations Hospitalières et Médicales du groupe Doctegestio-Avec, adressé aux 12 responsables des cliniques et établissements hospitaliers du groupe (dont plusieurs du GHM).

Au menu des 15 « actions immédiates » (cf. pièce jointe plus bas) :

– non remplacement des départs
– suppression des postes de renforts
– non remplacement des absences
– redimensionner les effectifs des équipes d’unités de soins
– fermer les unités sous-occupées
– diminuer drastiquement les stocks
– revoir les contrats de praticiens libéraux

-… etc

            
« Faire plus avec moins de personnel » !

Avec de telles mesures de restrictions en emploi et en conditions de travail, à qui le groupe DOCTEGESTIO-AVEC peut-il encore faire croire que « projet médical du GHM » est son principal souci ? Envolé le repreneur choisi par AESIO-ADREA pour sa soit-disante « capacité financière » et son engagement de « maintien de l’emploi » !

432.000 € ponctionnés sur le budget du GHM pour renflouer les caisses de Doctegestio-Avec !

On comprend mieux l’empressement de Bernard Bensaid, nouveau président de la Mut’ à signer dès sa prise de fonction le 9 octobre avec Bernard Bensaid, PD-G de Doctegestio-Avec, une convention organisant la ponction de 1,5 M€/an sur l’activité du GHM au titre de « frais de siège » bidons, c.a.d sans réelles prestations.

Le 12 mai 2021, c’est déjà 432.000 € (oct.-déc. 2020) qui sont allés dans les caisses de Doctegestio-Avec au lieu de servir pour l’investissement du « projet médical du GHM » !

Voici le fac-similé du mail émis le 17 mai 2021 par Monsieur Jean-Luc Dalmas

et sa transcription:


« 
PLAN ACTION

Jean-Luc DALMAS

A direction.hospit, Philippe, catgerine, Sophie, Florent, Aline, Jennifer, Cyrielle, Pétra? Stéphanie, Franck, Florence, Hervé, pharmacien.hospit

Suite à notre réunion du 11 mai 2021 tout le monde a bien compris que la situation finanacière actuelle présente un réel dnger et doit être inversée.
le pass ge à l’action doit être immédiat. Dès aujourd’hui vous avez du rassembler vos principaux collaborateurs pour examiner les mesures proposées et les mettre en oeuvre.
C’esdt votre priorité.
Je vous listes les actions proposées au cours de cette eéunion et que nous vous demmandons de généraliser à compter de ce jour :

  1. NON REMPALCEMENT DES DEPARTS ( chaqjue départ, démission ou retraite impose de justifier le remplacement : la fonction peut être supprimée, digitalisée, mutualisée en tout ou partie):cf Clinique.saintcoeur (RAQ et responsable technique, regroupement DSI et bloc)
    2 AUCUN RECRUTEMENT ouU CDI sans l’accord JLD ou BBS
  2. SUPPRESSION DE POSTES renforts exceprionnels (cf Clinique Chartreuse : filtrage COVID) ou (ex: responsable technique sur clinique.saintcoeur); faire une liste de propositionns
  3. DIGITALISER certaines fonctions (cf pour tous : rappel téléphonique à J+1)
  4. PROOPOSER de MUTUALISER certaines fonctions (cf Guillard plus Manche;Saint Brice + pays de Seine; Chartreuse + GHM; Malartic + Bonneveine; Vauban + Chantilly)
  5. LISTER les personnels susceptibles de partir ou de prendre leur retraite en 2021.
  6. NON REMPLACEMENT des ABSENCES de courte durée,
  7. REDIMENSIONNER LES EFFECTIFS des unités de soins en utilisant le ratio groupe de 1 soignants pour 7 lits le jour et 14 lits la nuit (renfort si LISP, USC,… ou autre spécialité à justifier). Fournir par service les effectifs réels et les ratios utilisés en distinguant jour, nuit et weekend, par catégorie de personnel.
  8. REDIMENSIONNER les vacations de bloc opératoire sur l’activité réelle (cf clinique.guillard ). Fournir une étude de l’occupation réelle.
  9. FERMER les unités sous occupées le weekend: hôpital de semaine en médecine ou chirurgie, revoir les vacations de bloc opératoire si besoin (cf clinique.guillard).
  10. REVOIR les contrats de prestations extérieures justification (cf clinique.guillard suppression du contrat de sous-traitance PMSI) date d’échéance.
  11. REVOIR les contrats des praticiens libéraux: redevance, paiement effectif, prestations mises à disposition.
  12. CIBLER les consommations pharmaceutiques avec les pharmaciens cibler les plus importants postes de dépenses.
  13. GENERALISER les biosimilaires en pharmacie.
  14. DIMINUER drastiquement les stocks notamment dans les unités (bloc, hospitalisation,…). Faire des inspections d’étages et faire sortir les stocks +> baisse immédiate de la consommation.

La liste n’est pas exhaustive. Toutes les initiatives allant dans le sens de l’amélioration de la productivité sont bienvenues et doivent être partagées
Ces mesures doivent produire un effet visible immédiatement. Elles nous permettent d’éviter un plan plus de drastique de suppression de poste comme nous les voyons apparaître partout.

Nous vous demanderons lors du prochain CODIR vos propositions ou vous actions concrètes prises en regard de ces décisions. Ainsi que les propositions nouvelles

_
Jean-Luc Dalmas
Directeur des Opérations HOSPIT et Médical
« 

Union de Quartier Berriat-St-Bruno-Europole Hervé DERRIENNIC 06.76.83.13.93

Collectif des Usagers des Cliniques Mutualistes Jean-Philippe MOUTARDE 06.63.08.50.82

Les Amis des Cliniques Mutualistes de Grenoble Jérôme ALEXANDRE 06.73.52.01.78